Coment s’assurer après une suspension de permis pour alcoolémie ?

La suspension de permis est l’une des sanctions résultant de la conduite en état d’ivresse. La durée de celle-ci peut être de 6 mois, de 5 ans ou de 10 ans maximum dès que le verdict est prononcé par le préfet ou par le juge. Les conséquences ne se font pas sentir uniquement au niveau de la vie quotidienne. Par ailleurs, même auprès des compagnies d’assurance, le conducteur fait face à diverses difficultés. Cependant, il faut savoir qu’il est possible de s’assurer à nouveau.

Être sanctionné pour alcoolémie

Les autorités de la circulation de la route peuvent vous faire un test d’alcoolémie à tout moment. Si vous refusez la vérification, 6 points seront retirés de votre permis. Au cas où votre taux d’alcool dépasse les 0,5 g/l de sang, vous serez sanctionné. La punition peut aller d’un retrait de 6 points jusqu’à la suspension ou l’annulation de votre permis en passant par une amende.

Sachez que tout changement concernant votre dossier de conduite doit être signalé à votre assureur. Dans le cas d’une suspension de permis pour alcoolémie, vous disposez d’un délai de 15 jours au maximum pour informer l’assurance.

S’assurer de nouveau après un retrait de permis pour alcoolémie

Deux possibilités se présentent pour souscrire une assurance auto retrait de permis pour alcoolémie. La première consiste à retourner chez son ancien assureur. La seconde prévoit de s’orienter vers une compagnie d’assurance auto résiliée. Dans les deux cas, vous verrez une majoration de la surprime sur les cotisations de garantie. En effet, vous faites désormais partie des conducteurs résiliés et présentez un risque plus élevé.

L’intérêt de rester avec son ancien assureur ou d’en chercher un nouveau réside au niveau du montant de la majoration. Il est possible que l’on trouve moins cher en réalisant une étude comparative surtout si votre but est de s’assurer après une suspension de permis pour alcoolémie. Les assureurs auto résiliés sont conçus pour prendre en main les cas comme la suspension de permis.

S’assurer en cas de résiliation d’assurance

En cas de suspension de permis, votre assureur opte pour l’application d’un malus vous obligeant à payer plus cher vos garanties. Il peut aussi arriver que la compagnie décide de résilier votre contrat suite à une alcoolémie. Pour ce faire, elle vous informe et vous paie les cotisations allouées jusqu’à la fin du contrat. Vous pouvez par la suite demander une nouvelle couverture auprès d’une autre agence.

Trouver une assurance auto après un retrait de permis est tout à fait possible. La meilleure solution consiste à souscrire une assurance auto résiliée pour s’assurer après une suspension de permis pour alcoolémie. En attendant la formalisation à travers des papiers, louer une voiture reste la meilleure alternative.

Quel impact d’une suspension de permis sur l’assurance moto ?
Quel est le coût de l’assurance auto après la suspension du permis ?